Gouvernement du Canada / Government of Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Glossaire

Choisir une lettre pour naviguer afin d'obtenir une liste des termes et définitions en ordre alphabétique.

  1. « Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5

Abatis

Obstacle fait de branchages ou de rondins pour retarder ou arrêter l’avance d’une force ennemie. Utilisé aussi comme position de défense. Les abatis érigés par les troupes canadiennes furent particulièrement remarqués à la bataille de Châteauguay, livrée contre une armée américaine marchant vers Montréal, le 26 octobre 1813.

Adjudant

Officier chargé d’exécuter les tâches administratives au sein d’une unité – un régiment habituellement – ainsi que de transmettre les ordres du commandant.

Adjudant général

L’officier d’administration principal de l’Armée de terre.

Adjudant-chef

Souvent abrégé sous la forme suivante : « Adj ». Militaire du Commonwealth qui détient le brevet royal et dont le grade est supérieur à celui de sergent d’état-major (sergent de section dans la force aérienne) et inférieur à celui des officiers commissionnés. Le sergent-major régimentaire (SMR) dont le grade est SOBI – sous-officier breveté, 1re classe) et le sergent-major de batterie (SMB) dont le grade est SOBII – sous-officier breveté, 2e classe). Les Adj étaient, et sont encore, connus comme le « pivot de l’Armée » dans n’importe quelle armée. Ils sont respectés et appréciés de la même façon dans les marines et les forces aériennes.

Aéroporté

L’idée de transporter des troupes par la voie des airs pour franchir des obstacles et attaquer des positions ennemies derrière les lignes a vu le jour à l’époque de l’invention des montgolfières, à la fin du XVIIIe siècle. Avec l’apparition du parachute et d’avions pouvant transporter de nombreux passagers dans les années 20, l’Union soviétique, l’Allemagne et le Japon ont sérieusement envisagé de parachuter des soldats pour mener des attaques.

Les premières unités de parachutistes aéroportés ont été formées en Union soviétique en 1932. Les Allemands ont suivi en 1936, les Français, en 1937, les Italiens, en 1938, et les Japonais, les Britanniques et les Américains, en 1940. Des troupes aéroportées ont été utilisées avec beaucoup de succès dans des opérations spectaculaires des Allemands en Europe, en 1940-1941, et des Japonais dans les Indes néerlandaises (aujourd’hui l’Indonésie), en 1942. Ces opérations ont mis en évidence l’importance considérable de telles troupes dans une campagne. Les Britanniques et les Américains se sont donc hâtés de former des parachutistes en grand nombre.

Le Canada a créé ses premières troupes de parachutistes en 1942, son 1er Bataillon de parachutistes étant intégré à la 6e division aéroportée britannique à compter de 1943. Le Canada a également été un important centre de formation de parachutistes pendant la guerre; d’ailleurs, l’instruction au parachutisme est demeurée depuis quelque chose d’important pour les militaires canadiens, qui sont nombreux à arborer l’insigne de parachutiste.