Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

CHAPITRE 6: Les troupes de l'Atlantique

Intérêts stratégiques conflictuels (1 page)


Soldat des Compagnies franches de la Marine

Soldat des Compagnies franches de la Marine
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

La possession des territoires de l'Atlantique constitue un point majeur dans la planification militaire de Louis XIV. Cependant, la Grande-Bretagne et ses colonies du sud, principalement celles du Massachusetts, du New Hampshire, du Connecticut et du Rhode Island, les convoitent également. Si l'enjeu commun semble demeurer les pêcheries et l'établissement de postes pouvant offrir une protection à ceux qui en font l'exploitation, cette activité n'occupe cependant que le second rang dans l'ordre des priorités qui déterminent la stratégie militaire de la France. Car pour elle compte avant tout le contrôle de l'accès à l'intérieur du continent par le Saint Laurent.

Ces objectifs stratégiques, joints à la proximité des établissements français et anglais à Terre-Neuve et en Acadie, généreront de part et d'autre une activité militaire incessante dont, principalement, l'assaut préventif des postes ennemis afin de forcer les occupants à céder la place. Les prises de possession sans lendemain qui s'ensuivront feront prendre conscience aux gouvernants français que la survie des postes de l'Atlantique est menacée. Leur vulnérabilité est même plus grande encore que celle des forts et établissements du Canada, puisque leur minuscule population de fermiers et de pêcheurs ne peut les protéger efficacement. Ce constat marquera l'envoi de troupes permanentes des Compagnies franches de la Marine dans ces deux territoires. Durant les années 1690, des garnisons assez fortes pour en imposer seront finalement établies. Comme les autorités britanniques opteront pour une solution similaire, c'est en une véritable forteresse de l'Atlantique que sera transformée cette partie avancée du continent nord-américain.