Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

ANNEXE A: L'organisation des Forces armées britanniques

La Marine royale britannique (1 page)


Officiers et élèves-officiers de la Royal Navy, des années 1830 aux années 1890

Officiers et élèves-officiers de la Royal Navy, des années 1830 aux années 1890
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

L'organisation des Forces armées britanniques diffère quelque peu de celle des autres grandes armées européennes. Par leur position d'insulaires, les Britanniques ne craignent guère les invasions terrestres, et ne se préoccupent pas de s'en protéger. Aussi longtemps que leur marine de guerre parvient à repousser les flottes ennemies, ils n'ont pas réellement besoin de fortifications ni de grandes armées sur leur territoire. La marine de guerre constitue leur principal moyen de défense, et leur préféré. En fait, la Royal Navy est véritablement le « Senior Service », le premier en importance et le plus prestigieux.

Le conseil de l'Amirauté décide en premier chef des grandes orientations stratégiques concernant la Royal Navy à travers le monde. Puis viennent un certain nombre d'organismes tels que le Navy Board, ou conseil de la Marine, qui s'occupe des aspects financiers et techniques, la direction de l'infanterie de Marine, les services des provisions, de la santé et de l'hydrographie, et le Transport Board, ou conseil des transports, qui organise les convois.

Les centaines de navires de la Royal Navy sont regroupés en escadres. L'amiral d'une escadre loge à bord d'un grand vaisseau de ligne qui arbore son enseigne avec, sous ses ordres, des amiraux subalternes ou des capitaines, selon l'importance de l'escadre. Tout navire, grand ou petit, a à sa tête un officier. Dans le cas d'un gros vaisseau, le commandement est confié à un capitaine chevronné, secondé par de nombreux lieutenants et enseignes ; dans le cas d'une goélette armée, on nomme un jeune enseigne. Sous les officiers viennent les midshipmen ou élèves officiers, des adolescents qui font un rude apprentissage à bord durant plusieurs années avant d'obtenir leur brevet. On trouve ensuite les sous-officiers spécialisés dans la voile, l'artillerie, etc., qui supervisent les marins. Enfin, pour assurer la défense du navire et le maintien de l'ordre au sein de l'équipage, chaque navire transporte un détachement d'infanterie de marine.

La Royal Navy possède de nombreuses bases navales en Grande-Bretagne et à travers le monde. À partir des côtes canadiennes, elle domine l'Atlantique Nord et le Pacifique Nord pour assurer la sécurité des Britanniques, mais aussi des Canadiens. C'est pourquoi la Royal Navy occupe une place prépondérante dans le patrimoine militaire canadien ; elle veilla longtemps sur les côtes canadiennes, tout en profitant de la situation géostratégique exceptionnelle des bases - avantage incomparable que le Canada devait à ses liens avec la Grande-Bretagne. Les navires et les marins postés dans les bases canadiennes sont certes britanniques, mais ils jouent un rôle identique à celui de la marine nationale pour le XXe siècle.