Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

CHAPITRE 4: Les soldats du roi

Le contrôle royal remplace les compagnies privées (1 page)


Tambour du régiment de Carignan-Salières, 1665-1668

Tambour du régiment de Carignan-Salières, 1665-1668
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Quand meurt le cardinal Mazarin, en mars 1661, le jeune roi Louis XIV décide de gouverner par lui-même et prend les rênes du pouvoir. Jetant un regard critique « sur toutes les parties de l'État », il conclut que « de désordre régnait partout » dans son royaume [40]. Ou bien la France est absente des terres nouvellement découvertes, ou bien son drapeau flotte sur de petits postes sans défense, à la merci des indigènes. Un vent de réformes, auquel l'armée n'échappe pas, s'abat immédiatement sur toutes les institutions françaises. C'est une véritable révolution que le souverain de 22 ans accomplit ainsi, « sans peine et sans bruit ».

Dès 1663, les grandes réformes étant bien amorcées dans la métropole, le roi et ses ministres s'attaquent au problème colonial. La première mesure qui s'impose est de briser le monopole des compagnies de commerce et de leur substituer l'autorité royale. Pour les remplacer on met sur pied les Compagnies des Indes occidentales et orientales. À la différence de celles qui les ont précédées, celles-ci sont des créations royales où le trésor de l'État se joint au capital privé, où la marine royale escorte la marine marchande, et où le roi exerce un droit de regard accru sur la gestion des colonies.

Cette importante mesure administrative ne change cependant rien au fait que les colonies restent toujours aussi faibles. Le roi en prend conscience et décide alors de donner une puissante impulsion au monde colonial français en jetant dans le jeu son armée.