Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

CHAPITRE 3: La côte du Pacifique convoitée

Le nouveau théâtre d'opérations des conflits européens (2 pages)

Un océan espagnol

Alors même que se déroulent les guerres qui opposent les Français aux Britanniques, puis ces derniers aux Américains, les territoires qui se trouvent à l'ouest des Prairies demeurent totalement inconnus. Personne n'a encore traversé le continent, que ce soit par voie terrestre, à travers les montagnes Rocheuses, réputées infranchissables, ou en navire, par l'énigmatique passage du Nord-Ouest. Au XVIIIe siècle, toutefois, une série d'événements projetteront la côte nord-ouest du continent nord-américain sur la scène mondiale. Les grandes puissances frôleront même la guerre pour maintenir leurs intérêts géostratégiques dans cette partie du globe qui, à terme, deviendra la rive canadienne du Pacifique.

Jusqu'au XVIIIe siècle, l'océan Pacifique est encore presque inconnu, seuls quelques explorateurs ayant osé s'y aventurer. Au XVIe siècle, les Espagnols ont été les premiers à établir des colonies sur cette côte de l'Amérique, ainsi qu'aux Philippines, en Extrême-Orient. Ils inaugurent aussi la première liaison régulière transpacifique avec leurs fameux « galions de Manille » faisant la navette entre Manille, aux Philippines, et Acapulco, au Mexique. Peu à peu, les Espagnols en viennent à considérer le Pacifique comme leur propre domaine, puisqu'ils contrôlent toute la côte ouest de l'Amérique, depuis le cap Horn, au Chili, jusqu'au nord du Mexique. Les établissements espagnols échelonnés le long de cet immense littoral n'ont jamais été menacés, si ce n'est par quelques rares pirates ou corsaires particulièrement téméraires, et il ne s'y trouve aucune autre colonie européenne.